Louer son logement pendant les vacances : quels avantages ?

Louer son logement pendant les vacances : quels avantages ?
Louer sa maison ou son appartement pendant un séjour en vacances est devenu une pratique de plus en plus courante mais beaucoup de personnes ne savent pas comment s’y prendre. Nous allons vous donner quelques astuces et conseils !  

La location saisonnière permet de rembourser vos charges annuelles de copropriété !

Tout d’abord, pour louer votre appartement ou maison il faut être propriétaire, si vous êtes locataire vous pouvez sous-louer votre logement à condition que le propriétaire ait donné son accord.  Louer son logement lorsque vous êtes en vacances permet de faire vivre sa résidence principale pour éviter tout risque de cambriolage et d’augmenter ses revenus.

Pour les vacanciers, les avantages aussi existent comme le prix, qui est généralement moins élevé que l’hôtel, mais aussi profiter d’un logement entier et ainsi se sentir comme chez soi.  Les plateformes digitales telles que Airbnb, Abritel, Homeaway… sont devenues une pratique facile et courante.

La location saisonnière à Paris, Lyon ou Bordeaux permet de rembourser les charges de copropriété annuelles. Si vous possédez un logement dans les quartiers touristiques de ces villes, deux semaines seulement suffisent à rembourser ces charges.

Les charges correspondent généralement à 1 600 € à Paris, 880€ à Lyon et 760€ à Bordeaux.

 

En combien de temps seront remboursés vos charges ?

A Paris, dans le quartier des Champs-Elysées (8ème arrondissement), de l’Odéon (6ème arrondissement), du Palais-Royal (1er arrondissement), des Invalides (7ème arrondissement), il faut compter 12 jours et à Belleville (20ème arrondissement) 27 jours de location saisonnière pour rembourser ses charges annuelles de copropriété.

A Lyon, 10 jours de location suffisent à rembourser les charges dans le quartier Cordeliers / place des Jacobins (Lyon 2ème) et 18 jours dans le quartier de Feuillat / Desgenettes (Lyon 3ème). A Bordeaux, il faut compter 11 jours dans le centre-ville près de l’Hôtel de Ville et le quartier des Quinconces.

4 mois de location saisonnière sont généralement plus rentables que 1 an de location classique.

 

 

Les réglementations à connaitre pour une location saisonnière

Les revenus perçus grâce à la location saisonnière de votre appartement ou de votre maison doivent être indiqués dans votre déclaration de revenus et entrent dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Vous pouvez choisir d’être imposé en régime micro BIC. Il s’applique si le montant de vos recettes de l’année précédente ou de l’avant-dernière année n’excède pas 70 000€ pour les locations de locaux d’habitations meublés et 170 000€ pour les locations de chambres d’hôtes et les locations de logements meublés de tourisme classé.

S’il s’agit de votre résidence principale, vous pourrez la louer 120 nuitées par an au maximum. Il faudra, dans un premier temps que le propriétaire enregistre son bien sur une plateforme (Airbnb, Abritel…) où un numéro lui sera remis. Par la suite, il devra joindre ce numéro à son annonce de location.

S’il s’agit d’une résidence secondaire, la personne qui loue le bien doit se rendre en mairie pour obtenir une autorisation de changement d’usage. Ensuite, elle pourra louer sa maison ou appartement.

En cas de non-respect de ces règles, vous pourrez encourir une amende pouvant monter jusqu’à 10 000 euros.