Acheter un bien immobilier neuf en 6 étapes

Acheter un bien immobilier neuf en 6 étapes

Acheter un bien immobilier est une étape importante et marquante dans une vie. En choisissant l’achat sur plan, vous profiterez d’un logement agencé selon vos goûts, avec un confort supplémentaire. Pour vous guider au mieux dans ce projet et vous aider à le concrétiser, nous vous détaillons les 6 étapes de l’achat d’un logement neuf dans cet article.

Déterminer son budget

Il est plus facile de définir un budget pour l’achat d’un logement neuf qu’un logement ancien. En effet, les mauvaises surprises sont écartées : il n’est pas nécessaire de prévoir des travaux coûteux comme la rénovation ou l’isolation du bien pour le rendre habitable. Vous aurez donc seulement à prendre en compte le prix d’acquisition du logement, les frais de notaire, compris entre 2 et 3%, et les frais bancaires liés à la transaction.

D’autres frais peuvent venir s’additionner si vous choisissez de personnaliser votre logement et que vous en faites la demande spécifique. De nombreux promoteurs proposent cette option aujourd’hui. D’autre part, vous pouvez réduire vos dépenses grâce à plusieurs dispositifs mis en place par l’Etat. Les primo-accédants peuvent notamment bénéficier du prêt à taux zéro.

Rechercher un bien immobilier neuf à acheter

Une fois que vous aurez défini votre budget, vient l’étape de la recherche.

Il convient dans un premier temps de définir vos critères : l’emplacement géographique, la surface du bien, et de nombreuses caractéristiques (nombre de pièces, rez-de-jardin, étages, balcon ou jardin…).

Pour trouver votre futur logement neuf, il faudra vous tourner vers un agent immobilier, ou alors directement vers un promoteur, responsable de la construction. Nous vous invitons à consulter notre site pour découvrir tous nos logements neufs à Lyon et ses alentours. Vous trouverez plusieurs plans et visuels pour vous permettre de vous projeter, comme dans un logement déjà existant.

Signer le contrat de réservation et le contrat de prêt

Une fois votre logement trouvé, vous devez prouver votre engagement en signant le contrat de réservation. Ce contrat énonce toutes les caractéristiques du bien de manière détaillée (surface, équipements, matériaux utilisés…) mais aussi le prix de vente ou encore la période de livraison prévue. La signature de ce contrat se fait obligatoirement en présence du promoteur immobilier ou de l’agent qui vous a proposé le bien.

À ce moment là, on vous demandera de verser un dépôt de garantie n’excédant pas les 5% du montant du prix d’achat.

Enfin, vous disposez d’un délai de rétractation après la signature de ce contrat. Cette rétractation doit être signalée au vendeur par lettre recommandée avec accusé de réception envoyée dans les dix jours à compter de la réception de la lettre, ou de sa remise en main propre.

Lorsque vous aurez signé le contrat de réservation, vous passerez ensuite à la signature du contrat de prêt. Vous informerez le vendeur de l’acceptation du crédit immobilier et de la date de versement des fonds. Libre à vous de choisir la banque la plus avantageuse pour souscrire votre prêt.

Signer l’acte de vente chez le notaire

Dans les 3 à 6 mois suivant la réservation, vous retrouverez votre promoteur chez le notaire pour finaliser la vente. Vous signerez l’acte de vente définitif ou le contrat de VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement). Ce contrat mentionne différents éléments relatifs au logement, au crédit immobilier obtenu, à la garantie d’achèvement des travaux, mais aussi les modalités de paiement et le délai de livraison.  

La construction du logement

Dans le cas d’un achat sur plan (VEFA), vous procéderez au paiement de votre bien au fur et à mesure des étapes de construction. À chaque nouvelle étape, le promoteur envoie une lettre à l’acheteur et/ou à la banque, pour débloquer une somme d’argent définie. La banque procède au transfert de l’argent directement sur le compte du promoteur.

Le montant de l’échelonnement des travaux peut s’élever au maximum à 35% du prix total à l’achèvement des fondations, à 70% à la mise hors d’eau et à 95% à l’achèvement de l’immeuble. Les 5% restants seront payés à la réception du logement.

La livraison de votre logement

Les travaux sont achevés et votre promoteur vous remet les clés de votre logement, accompagnées du règlement de copropriété.

Votre dernière mission sera de contrôler le bien, en vérifiant qu’il est conforme à ce qui était prévu au moment de l’achat. Les désordres ou malfaçons relevés devront être spécifiés dans le procès-verbal de livraison. Le promoteur a l’obligation de réparer ces défauts dans un délai d’un an. Enfin, en tant qu’acquéreur d’un bien immobilier neuf, plusieurs garanties vous protègent des aléas de construction sur différentes durées. Vous bénéficiez notamment d’une garantie de parfait achèvement, de la garantie biennale et de la garantie décennale. Découvrez ces garanties plus en détail dans cet article.